Traitement de la dépendance au tabac: Zyban (Bupropion)

Le médicament Zyban est souvent utilisé dans le cadre du programme – « arrêter de fumer » (comme le counselling, les groupes de soutien) pour aider les gens à arrêter de fumer. Zyban peut réduire les symptômes de sevrage de la nicotine (par exemple, l’irritabilité, l’anxiété, la nervosité), et l’envie de fumer. Cela permet de réduire le risque de maladies cardio-respiratoires et le cancer. Ce médicament appartient à une classe de médicaments appelés anti-dépresseurs.

Chaque comprimé de Zyban contient 150 mg de chlorhydrate de bupropion. Cet ingrédient actif du médicament est libérée lentement dans le corps.

Commencez à prendre Zyban pendant que vous fumez encore. Fixez la date de votre refus du tabac sur la deuxième semaine de traitement (par exemple, 11 jours). Cela est nécessaire car il faut du temps pour que le médicament commence à prendre effet.

Prenez un comprimé une fois par jour pendant les 7 premiers jours de votre traitement, puis, à partir de 8ième jour, prenez un comprimé deux fois par jour jusqu’à la fin du traitement.

Le développement de la dépendance à la nicotine

La fumée du tabac contient les ingrédients chimiques. On pense que la plupart des effets de la fumée tient à l’action de la nicotine.

La nicotine stimule le système nerveux central

  • augmente la production d’adrénaline
  • augmenter la tension artérielle
  • augmente le taux de contraction du coeur

La nicotine affecte aussi:

  • le taux de métabolisme
  • la régulation de la température du corps
  • la tension musculaire et le niveau de certaines hormones dans le sang.

Ces changements et d’autres peuvent créer un sentiment de plaisir et souvent évoquent un sentiment de détente. La sensation de plaisir – c’est l’un des facteurs qui fait la tabac si populaire.

La résistance à l’action de la nicotine se développe très rapidement. Cela signifie que pour obtenir l’effet désiré, vous augmentez la dose de nicotine c’est-à-dire le nombre de cigarettes fumées. Peu à peu vous devenez dépendant à la nicotine.

Pourquoi arrêter de fumer?

Si vous lisez cet article cela signifie que vous avez déjà pensé à arrêter. La première étape pour surmonter l’habitude – votre décision ferme d’arrêter. Mais souvent la personne a besoin d’arguments forts pour se motiver. Je vous suggère de regarder cinq raisons qui pourraient devenir la base pour la première étape.

1. Vous serez en mesure de vivre plus longtemps si vous arrêter de fumer dès maintenant.

Selon la recherche médicale dans l’habitude de fumer une personne paie très cher, environ sept – dix ans de la vie. Bien sûr, personne ne peut savoir avec certitude ce qui se passera demain. Personne ne peut contrôler tous les facteurs qui influent sur nos vies. Mais malgré cela, les gens peuvent et doivent faire tout en son pouvoir pour vivre une vie longue et heureuse. Vous ne pouvez pas éviter les blessures à la suite d’une catastrophe, mais vous pouvez empêcher une maladie dangereuse causée par le tabagisme.

2. La cigarette ne vous rend pas plus cool.

Beaucoup de gens commencent à fumer, en imitant quelqu’un ou sous la pression de quelqu’un ou pour d’autres raisons sociales. Il y a plusieurs années, le tabagisme était juste à la mode chez les adolescents. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas, le tabagisme n’est plus à la mode. Au contraire, il y a une attitude négative envers les gens qui fument dans les lieux publics.

3. Votre comportement est un exemple pour vos enfants.

Si vous comprenez que le tabagisme est une mauvaise habitude mais il ne pouvez pas y renoncer, pensez à ce que vous donnez un exemple pour vos enfants. Le moyen le plus efficace d’enseigner aux enfants – c’est un exemple personnel. Si personne ne fume dans votre famille, vos enfants sont moins susceptibles de fumer. Pensez à l’avenir et à la santé de vos enfants.

4. Le tabagisme affecte votre forme physique.

Si vous aimez le sport, alors vous savez que l’endurance est un critère important du succès. Le tabagisme nuit à votre système respiratoire. Si vous voulez améliorer vos résultats sportifs, il est temps de jeter les cigarettes dans la poubelle.

5. Le tabagisme passif est également nuisible

La fumée du tabac de vos cigarettes fait du mal à toute votre famille et aux gens qui vous entourent. Il est prouvé que le tabagisme passif provoque de nombreuses maladies. Pour cette raison, le tabagisme est de plus en plus interdit dans des lieux publics. Si vous arrêtez de fumer aujourd’hui, vous pouvez protéger vos proches.

Les moyens pour arrêter de fumer

Aujourd’hui les fumeurs sont partout. On voit rarement une entreprise où il est interdit de fumer. On peut plutôt rencontrer la promotion du tabagisme. Même dans les dessins animés on peut voir des personnages qui fument.

Cette habitude, qu’est-ce qu’elle nous apporte? De nombreuses maladies qui peuvent frapper absolument tous les systèmes de notre corps : le système cardio-vasculaire et nerveux, les voies respiratoires. Les études ont prouvé que dans 90% des cas le cancers du poumon était causé juste par le tabagisme.

Il existe beaucoup de méthodes pour arrêter de fumer. Ce sont:

  1. Des livres et des techniques diverses.
  2. Des méthodes de l’acupuncture, d’hypnose, des exercices de respiration.
  3. Des médicaments qui aident à soulager le stress et les symptômes qui surviennent après un refus de cigarette.
  4. Des substituts à la nicotine – une gomme à la nicotine, des pastilles, des cigarettes électroniques, etc.

Le tabagisme et la femme

On a entendu parler beaucoup des effets négatifs du tabagisme sur la beauté et la santé des femmes. Cependant des études récentes ont montré que le tabagisme des femmes est beaucoup plus dangereux que celui des hommes.

Basé sur les statistiques de la morbidité et la mortalité des cinq pays en Europe les scientifiques ont conclu qu’une cigarette fumée par la femme est équivalente à cinq cigarettes pour les hommes. En conséquence, la nocivité du tabagisme sur le corps féminin est cinq fois plus forte que pour les hommes.

L’effet défavorable de la nicotine et d’autres substances contenues dans les cigarettes est associé à des particularités du corps féminin. Tout d’abord, la formation de dépendance à la nicotine chez les femmes est plus rapide. Les hormones féminines sont plus complexes que ceux des hommes, et plus susceptibles aux pannes et le tabagisme peut être une cause essentielle des perturbations hormonales qui conduisent à l’obésité, le dysfonctionnement des ovaires, les troubles du système nerveux, la perte de beauté.

Malheureusement, les faits ci-dessus ne contraigne pas les femmes à arrêter de fumer. Par ailleurs, les mêmes statistiques montrent une augmentation du tabagisme chez les femmes. L’épidémie de tabagisme a balayé 20% de la population féminine de l’Europe et ce chiffre est en croissance.

Qu’est-ce qui provoque le cancer du poumon ?

L’incidence du cancer du poumon est étroitement liée au tabagisme. Environ 90% des cancers du poumon surviennent à la suite de l’usage du tabac. Le risque de développement d’un cancer du poumon augmente avec le nombre de cigarettes fumées et la durée du tabagisme. Parmi ceux qui fument deux ou plusieurs paquets de cigarettes par jour une personne sur sept meurt d’un cancer du poumon.

La fumée du tabac contient plus de 4000 composés chimiques dont un grand nombre sont cancérigènes et peuvent causer le cancer du poumon. Deux principaux cancérigène dans la fumée de tabac sont des produits chimiques tels que nitrosamines et hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Le risque de cancer du poumon diminue chaque année après avoir arrêté de fumer comme les cellules normales se développent et remplacent les cellules endommagées dans les poumons. Chez les ex-fumeurs le risque de cancer du poumon commence à atteindre le niveau des non-fumeurs après 15 ans sans cigarettes.

Les conséquences du tabagisme: système cardiovasculaire

Après chaque cigarettes fumées la pression artérielle systolique et diastolique devient plus élevée. Le débit cardiaque augmente également. De plus, la fumée de cigarette provoque une vasoconstriction des artères périphériques. En outre le tabagisme contribue à la formation de caillots sanguins.

Le monoxyde de carbone présent dans la fumée du tabac se lie à l’hémoglobine en augmentant ainsi le niveau de carboxyhémoglobine qui peut dépasser à 15 fois le niveau correspondant chez les non-fumeurs. Cela réduit la quantité d’hémoglobine qui transporte l’oxygène.

Le tabagisme entraîne aussi une augmentation du taux de cholestérol dans le plasma. Le tabagisme augmente le risque de mort subite et d’athérosclérose qui à son tour augmente le risque du nécrose tissulaire et d’amputation des membres chez les patients. Le tabagisme est directement corrélée à l’hypertension et au niveau élevé du cholestérol dans le sang ce qui augmente le risque de maladies coronariennes et des maladies cardiovasculaires.

Le tabagisme augmente le risque de maladie coronarienne chez les femmes prenant des contraceptifs oraux.

Le tabagisme double le risque de tuberculose

Une fondation britannique pour les poumons prévoit qu’environ 40 millions de fumeurs mourront de la tuberculose jusqu’à l’ans 2050. Le fait est que les fumeurs sont deux fois plus susceptibles à tomber malade de tuberculose et ils finissent par mourir plus souvent que les gens qui ne fument pas.

Les scientifiques mettent la responsabilité sur les sociétés produisant le tabac qui sont engagés dans une politique assez agressive. Aujourd’hui environ un cinquième (22 %) de la population du globe fume. Cependant nous savons que le tabac peut réduire la fonction protectrice du corps et permettre à la tuberculose de pénétrer dans nos poumons.

Les experts ont développé un modèle mathématique selon laquelle de 2010 à 2050 plus 40 millions de personnes mourront de tuberculose à travers le monde. Et si les tendances actuelles se poursuivent le nombre augmentera jusqu’à 18 millions. Des experts appellent à l’introduction des mesures agressives contre le tabagisme.

Les gommes à la nicotine : une méthodes pour arrêter de fumer

L’apport de nicotine sous forme buccale soulage les symptômes de manque physique. La consommation de gommes dure en général 3 mois et il est recommandé de ne plus les utiliser au-delà de 6 mois après l’arrêt du tabac.

Comme résultats, plusieurs essais thérapeutiques ont démontré que l’efficacité de ces gommes est comparable à celle des patchs, avec un taux de sevrage de 19 % à un an. Pour obtenir un effet optimal, les gommes doivent toutefois être bien utilisées (en les suçant au départ puis en les mâchant très lentement pendant 30 à 40 minutes) et la dose et la durée du traitement doivent être suffisantes.

Avantages : Les gommes peuvent être employées en complément du timbre pour calmer une envie brusque de fumer, non couverte par celui-ci. Elles sont bien adaptées au cas des personnes qui fumaient de façon irrégulière et permettent aux ex-fumeurs de jouer un rôle actif dans le sevrage. Elles assurent aussi le maintien d’une certaine gestuelle.

Inconvénients : Le mode d’utilisation des gommes doit être respecté. En effet, si la mastication est trop rapide, la nicotine diffuse trop vite et risque de provoquer une hypersalivation et parfois des brûlures gastriques ou un hoquet. Par ailleurs, la gomme est en partie inefficace lorsqu’elle est avalée car elle est détruite en grande partie dans le foie. Certains ex-fumeurs semblent, par ailleurs, éprouver des difficultés à se passer des gommes.

Les dangers du tabac

Le tabagisme ce n’est pas une activité inoffensive mais une réelle dépendance.

La nicotine est un des poisons les plus dangereux d’origine végétale. Par exemple, un oiseaux (moineaux, pigeons) peut être tué par une bouffée de cigarette. Chez les gens qui fument régulièrement le tabac entraîne des changements marqués dans les organes internes, le plus souvent il affecte le système respiratoire, le système cardio-vasculaire et gastro-intestinal. Le cancer du poumon a tué plus de personnes que n’importe quel autre type du cancer. Selon les données scientifiques actuelles dans les États-Unis environ 90% des cancers du poumon sont liés au tabagisme.

Selon certaines estimations la réduction moyenne de l’espérance de vie chez les fumeurs est de 10 ans.

Les conséquences négatives du tabagisme sont les dents jaunes, la mauvaise haleine, la mauvaise odeur des cheveux, le mauvais goût dans la bouche le matin.